RYOKAN_PORTRAITE.jpg

Conseils de lecture

Le Zen - Un Chemin vers la plénitude.
Gerard Pilet, ed. L'Harmattan 

Extrait du chapitre : "Visages de la soif et pouvoir d'illusion"  : " En ouvrant l'oeil de Bouddha qui permet de voir ce qui est tel que c'est, zazen nous fait voir la nature ultime du désir. La nature ultime du désir, c'est le désir d'infini. L'être humain est fait pour l'infini, ce désir est ancré au plus profond de lui-même, mais il n'en a pas clairement conscience. De ce fait, ses désirs se portent sur les objets du monde (honneurs, pouvoir, richesse, réussite sociale, conquêtes amoureuses etc.) mais ceux-ci le laissent insatisfait parce que les objets finis, conditionnés, ne peuvent satisfaire une soif d'infini. Une fois étanchée la soif d'infini par le passage d' une conscience dominée par l'illusion de la séparation à une conscience vaste englobant tous les êtres et tout l'univers, le processus même du désir tombe naturellement et avec lui les souffrances, tensions et insatisfactions de toutes sortes. (...) 

Le coeur des enseignements du Bouddha. Thich Nhat Hanh. Pocket Spiritualité.

(Cet ouvrage reprend, dans l'ordre, l'ensemble des enseignements à la racine du bouddhisme.)

Extrait : "La méditation bouddhiste comporte deux aspects - Shamatha et vipashana - (concentration et observation). Nous avons tendance à souligner l'importance de vipashana, "le regard profond" qui nous apporte la vision profonde et nous libère de la souffrance et des afflictions. Mais la pratique de shamatha, "l'arrêt", est fondamentale.
Si on ne s'arrête pas, la vision profonde ne sera pas possible. (...)